AQTIS

Log in Log in

Décision de la CNESST

Suite à un accident de travail qui a eu lieu le 27 novembre 2016, durant le tournage de la production Jean Béliveau, l’AQTIS a demandé l’intervention du service d’inspection de la CNESST. Un rapport d’intervention, daté du 20 décembre 2016, identifie les causes de l’accident de la façon suivante :

· Une chaufferette défectueuse et modifiée est utilisée sur les lieux de travail;

· Le bouton du thermostat, qui permet la mise en marche et l’arrêt de la chaufferette, est brisé;

· Le cordon de raccordement de la chaufferette a été modifié par un éclairagiste.

· La gestion de la santé et sécurité du travail est déficiente;

L’employeur n’a pas établi de procédure sécuritaire de mise en fonction de la chaufferette : la travailleuse branche et débranche la chaufferette alors que cette dernière n’est pas préalablement mise à l’arrêt, tel que recommandé par le manuel du fabricant.

L’employeur n’a pas mis en place un moyen sécuritaire pour chauffer les lieux nécessitant un chauffage d’appoint.

Le cordon de raccordement de la chaufferette a été allongé alors que le manuel du fabricant recommande de brancher la chaufferette directement dans la prise de courant, sans utiliser de rallonge électrique.

Une dérogation est émise afin que l’employeur informe ses éclairagistes qu’il est interdit de modifier un appareil électrique.

À la lumière de ce rapport d’intervention de la CNESST, nous vous rappelons qu’il est de la responsabilité du producteur d’informer et de former les techniciens sur des pratiques de travail sécuritaires.

Comme technicien, il est primordial de respecter les bonnes pratiques en santé et sécurité et refuser, le cas échéant, de faire un travail ou poser un geste qui pourrait avoir des conséquences sur votre santé et votre sécurité ou celle d’un autre technicien.

Dans le doute, contactez-nous!

Charles Paradis

Directeur des Relations de Travail

Back
Your browser is not supported.Update