AQTIS

Connexion Connexion

Déclaration pour un environnement de travail exempt de harcèlement dans le milieu culturel québécois

Montréal, le 14 décembre 2017 – Dans la foulée des allégations concernant des comportements inappropriés dans le milieu culturel québécois, les associations d’artistes et de producteurs ainsi que certains regroupements du milieu se sont réunis pour faire le point et se doter de mécanismes communs pour permettre à toutes et à tous de créer et de travailler en toute sécurité.

La première étape a été de s’entendre sur une déclaration commune en faveur d’un environnement de travail exempt de harcèlement, de la faire circuler largement pour obtenir l’adhésion du maximum de personnes. « Face aux nombreuses dénonciations, nous tenons à réaffirmer notre détermination à assurer des milieux de travail et de création sains et sécuritaires et à offrir notre appui aux victimes ou témoins qui signalent des conduites répréhensibles, tout en condamnant toute conduite harcelante », ont déclaré les porte-parole des organisations signataires.

En quelques jours, cette déclaration a été signée par plus d’une trentaine d’organisations du milieu culturel au nom de plusieurs milliers d’artistes, d’artisans, de producteurs, de créateurs et de travailleurs culturels québécois. « Ce n’est qu’un début! Nous avons tenu à rendre public notre engagement à l’occasion de ce forum sur les agressions et le harcèlement sexuel organisé par le gouvernement. Nous sommes convaincus que plusieurs autres organismes signeront cette déclaration et en feront la promotion. L’heure est plus que jamais à la vigilance, au respect des personnes et à la mise en place de moyens concrets pour assurer leur sécurité. »

Pour prendre connaissance de la déclaration commune

Les associations signataires à ce jour :

-30-

Source : Regroupement d’organismes culturels
Information : Catherine Escojido
514 927-8807
cescojido@aqtis.qc.ca

Seront présents au Forum et pourront répondre aux questions des médias Christine Bouchard, directrice générale de En piste, Alexandre Curzi, président de l’AQTIS et Sophie Prégent, présidente de l’UDA.

Lire le communiqué en PDF

Retour